J’ai de la chance, je prends souvent l’avion.  Je n’arrive pas à m’en lasser.  +6 heures de décalage horaire, -5 heures de décalage horaire.  Dans les aéroports, une constante, c’est cette foule fatiguée qui cherche quelques minutes d’un repos inconfortable en attendant de voir s’afficher sur l’écran « embarquement porte 26 ».  Mes voisins de voyage ont comme partenaire de sommeil en plus d’un fauteuil rigide, un soleil trop matinal ou trop nocturne.  Voici les dormeurs du terminal 2

J’ai de la chance, je prends souvent l’avion.

Je n’arrive pas à m’en lasser.

+6 heures de décalage horaire, -5 heures de décalage horaire.

Dans les aéroports, une constante, c’est cette foule fatiguée qui cherche quelques minutes d’un repos inconfortable en attendant de voir s’afficher sur l’écran « embarquement porte 26 ».

Mes voisins de voyage ont comme partenaire de sommeil en plus d’un fauteuil rigide, un soleil trop matinal ou trop nocturne.

Voici les dormeurs du terminal 2

L1001198-copie.jpg
L1001251.jpg
L1001261-copie.jpg
L1004524-copie.jpg
L1004522-copie.jpg
L1004526-copie.jpg
L1004532-copie.jpg
L1005103-copie.jpg
L1005111-copie.jpg
L1005117-copie.jpg
 J’ai de la chance, je prends souvent l’avion.  Je n’arrive pas à m’en lasser.  +6 heures de décalage horaire, -5 heures de décalage horaire.  Dans les aéroports, une constante, c’est cette foule fatiguée qui cherche quelques minutes d’un repos inconfortable en attendant de voir s’afficher sur l’écran « embarquement porte 26 ».  Mes voisins de voyage ont comme partenaire de sommeil en plus d’un fauteuil rigide, un soleil trop matinal ou trop nocturne.  Voici les dormeurs du terminal 2
L1001198-copie.jpg
L1001251.jpg
L1001261-copie.jpg
L1004524-copie.jpg
L1004522-copie.jpg
L1004526-copie.jpg
L1004532-copie.jpg
L1005103-copie.jpg
L1005111-copie.jpg
L1005117-copie.jpg

J’ai de la chance, je prends souvent l’avion.

Je n’arrive pas à m’en lasser.

+6 heures de décalage horaire, -5 heures de décalage horaire.

Dans les aéroports, une constante, c’est cette foule fatiguée qui cherche quelques minutes d’un repos inconfortable en attendant de voir s’afficher sur l’écran « embarquement porte 26 ».

Mes voisins de voyage ont comme partenaire de sommeil en plus d’un fauteuil rigide, un soleil trop matinal ou trop nocturne.

Voici les dormeurs du terminal 2

show thumbnails